Caractéristiques des motobineuses

La motobineuse est un engin léger à moteur, hybride de motoculteur , qui se propulse par les outils en prise directe sur le sol , en lieu et place des roues .

La motobineuse était destinée à l’ origine à l’ ameublissement du sol après labour en remplacement de la herse et du cultivateur . La motobineuse a très vite évolué dans son utilisation , binage des plants chez les maraîchers et les pépiniéristes , bêchage grossier dans les vignes et les vergers en coteaux difficiles d’ accès . C’est pourquoi on la retrouve sous plusieurs appellations : houe rotative , motohoue , motobineuse , motobêche , rotobineuse , etc .

Rapidement, sa polyvalence et la facilité d’ adaptation des outils par un non-initié en ont fait un engin séduisant pour l’ utilisateur particulier , même si les performances de cette machine à tout faire ne sont pas aussi bonnes que celles d’une machine spécifique . On y adjoint des outils de toutes sortes qui en ont fait l’ attrait, tels les équipements de labour, la tondeuse, la faucheuse, le chasse neige , la pompe à eau , le propulseur de bateau .

La technique la plus employée est la transmission primaire par courroies ou chaînes , et secondaire par chaînes sous carter pour la plupart des motobineuses transformables ou non , Hako , Agria , Solo , Bouyer , Stafor , Benassi . Cette technique a été largement utilisée par les japonais à son apparition sur le marché vers 1960 , et c’est elle qui prévaut encore aujourd’hui sur presque toutes les motobineuses du marché , transformables en labour ou non . Néanmoins , certains constructeurs – comme MotoStandard – qui avaient un moteur adaptable instantanément sur une multitude d’ outils , utilisaient le pont-carter à couronne bronze et vis sans fin . Le carter de transmission doit être le plus étroit possible , pour laisser le moins d’ espace non travaillé avec l’ outil rotatif .

Le moteur est à axe vertical quand il est amovible et agrafé au carter , par exemple MotoStandard , Briban , Energic , et à axe horizontal lorsque le moteur est solidarisé à l’ avant du carter , par exemple Stafor , Wolseley , Hako , Solo , Agria . L’arbre d’ entraînement des outils est soit cannelé , soit à 6 ou 8 pans pleins ou creux , pour fixer les outils rotatifs ou les roues . La vitesse de rotation de l’ axe est généralement de 60 à 140 tr/min selon l’ émiettage désiré . Une vitesse lente de 60 à 80 tr/min favorise un bêchage grossier utile en automne, tandis qu’une vitesse plus élevée de 120 à 140 tr/min  permet d’ affiner le sol avant les semis de printemps .

La plupart des motobineuses sont dotées d’un embrayage automatique . Cependant , Pubert a vulgarisé récemment un nouvel embrayage pneumatique . L’ éperon de talonnage a un rôle déterminant dans la conduite de la motobineuse . S’il est trop relevé , la machine roule sur le sol sans travailler, trop abaissé , l’engin s’enfonce dans le sol , sans avancer . L’ éperon sert à régler la profondeur de travail et à freiner l’ avancement de la machine . La roue avant de transport s’impose pour la déplacer hors du lieu de travail . Le déclabotage est soit intérieur de carter sur demi-arbre , soit extérieur par cliquets sur roues , lorsqu’on utilise un arbre creux pour la fixation des outils . Les outils de travail standard sont les plus employés , mais des couteaux ( bêche , piocheurs ou bineurs ) permettent d’ obtenir un travail approprié . Les disques protège-plants et le capot anti-projection complètent l’ équipement de la motobineuse .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *