Stafor motoculteurs

Stafor est une entreprise créée en 1930 par la famille Debuchy , spécialisée dans le textile et possédant des usines dans les Vosges . Parallèlement , Stafor a développé un atelier de mécanique pour réaliser les pièces nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise familiale .

C’est ce qui la conduira à s’intéresser aux travaux des agriculteurs de la région et à leur mécanisation . C’est ainsi qu’est née la première faucheuse à moteur , en 1932 , modèle C2 , à moteur deux temps . Cette première faucheuse à moteur a la particularité d’ être déjà équipée de roues pneus type auto de grand diamètre , qui permettent de passer facilement les rigoles d’ écoulement d’eau . Sa barre de coupe de 1,30 m correspond a un coup de faux . La Stafor C2 révolutionne très vite la fenaison dans la région vosgienne . La C4 lui succédera , équipée d’un moteur 4 temps plus puissant .

En 1950 , la junior est produite en grande série , et équipée du moteur Bernard . Un ensemble labour est adapté pour transformer la motofaucheuse en motocharrue . Quelques années Continuer la lecture de Stafor motoculteurs

Motoculteurs Staub

C’est en 1906 que Joseph Staub crée son entreprise ,d ‘ abord à Sartrouville , puis à Paris . L’ activité commence dans un modeste atelier de 20m² . L’ outillage se compose seulement d’une forge et d’un tour .

A l’ atelier de mécanique , Joseph Staub travaille comme sous-traitant avec les différents constructeurs de motocyclettes et d’ automobiles de l’ époque . C’est ainsi qu’il conçoit des boites de vitesses pour Motobécane et Dollar , puis des blocs-moteurs pour la moto de compétition Utilia .

En 1922 , son fils Georges , très tôt formé aux rouages de l’ usine , lui succède à la direction de l’ entreprise et poursuit l’ expansion dans la construction mécanique . Sur son impulsion seront développés une boite de vitesses de motocyclette , un bloc-moteur agricole semblable aux Bernard Moteurs , Japy , Conord , et autres . En 1928 , Georges Staub installe ses ateliers à Courbevoie . C’est 10 ans plus tard , en 1938 , que naîtra le premier Continuer la lecture de Motoculteurs Staub

Matériel agricole John Deere

John Deere est le créateur de la charrue acier aux Etats-Unis , en 1837 . La célèbre marque de matériels agricoles est venue tardivement à la diffusion des matériels de parcs et jardins .

Les premières tondeuses américaines importées le furent dans les années 1965-1970 , et c’est seulement vers 1980 que la division espaces verts prend de l’ importance à côté des matériels agricoles . Sous l’ impulsion d’ André Costanzo , directeur des ventes , John Deere atteint une place de premier plan sur le marché français . Aujourd’hui , John Deere est une des premières marques à équiper les collectivités . Rachats et concentrations d’entreprises ont conduit John Deere à absorber Sabo , marque allemande de Continuer la lecture de Matériel agricole John Deere

Motoculteur Ferrari

C’est dans les années 1950 qu’ apparaît le premier motoculteur Ferrari . En 1957 est présenté à la foire de Vérone le première motocultivatore MC57 .

Ce matériel donnera naissance à des produits qui subsistent encore aujourd’hui : tracteurs à 4 roues motrices , motoculteurs , transporteurs et motofaucheuses . Le siège de Ferrari est à Luzzara en Italie , et en France à Saint-Nicolas-Bellevue .

Bouyer matériel agricole

L’ histoire de la marque Bouyer commence simultanément à Saint-Nazaire et à Nancy . A Saint-Nazaire , au début du 20ème siècle , Félix Bouyer est horticulteur et inventeur . Il construit des outils à bras , houes , butoirs pour son usage et pour ses collègues .

Son fils Henri hérita de son esprit inventif et suivit des études techniques qu’il compléta par une expérience aux chantiers de Saint-Nazaire . Survint la guerre de 14 , et Henri Bouyer fut mobilisé dans l’ escadrille des  » Cigognes  » comme mécanicien . Stationné à Nancy en 1918 , il y rencontre sa future épouse et se fixera définitivement en Lorraine .

Il créa en 1926 une entreprise de mécanique générale et c’est de là que, en reprenant les idées de son père , il fabrique une houe à traction manuelle qu’il Continuer la lecture de Bouyer matériel agricole

Motofaucheuse

La motofaucheuse est une machine automotrice qui actionne une barre de coupe frontale pour faucher les fourrages . Sa conception est semblable à celle du motoculteur : moteur et boite-pont , avec dispositif de fauchage fixe ou amovible à l’ avant .

Le dispositif de fauchage est un mécanisme à excentrique qui produit le mouvement alternatif actionnant la lame de coupe . Au départ , mes machines étaient monovitesse . Aujourd’hui elles sont généralement à 3 vitesses avant et une arrière avec débrayage de la prise de force .

Equipées de roues en fer à l’ origine , et parfois de disques antidérapants pour le Continuer la lecture de Motofaucheuse

Roues de motoculteur

D’abord en métal , acier ou fonte , il fallut attendre les années 1960-1965 pour avoir des pneumatiques agraires performants ( en chevrons ) qui adhèrent bien , tout en se débarrassant correctement des sols gras .

Cependant , la plupart des constructeurs de motoculteurs ont longtemps conservé les roues en fer pour le fraisage . Les dimensions courantes des pneumatiques de motoculteur vont de 4,00 x 8 et 4 x 12 pour le fraisage et le fauchage à 6,50 x 16 et 7,50 x 18 pour le labour avec des matériels de 10 à 12 CH tels Energic et Staub ( le pneu 6,50 x 16 ayant un diamètre extérieur de 750 mm et le 7,50 x 18  de 580 mm ).

Le changement de roues de motoculteur fut longtemps la règle pour réduire la Continuer la lecture de Roues de motoculteur

Moteurs de motoculteurs

Au début, certains utilisèrent les moteurs monocylindriques de motocyclettes de l’ époque , mais très vite chacun se résolut à construire son propre moteur , comme Staub , Energic , Somua , et Stafor pour les motofaucheuses .

Ceux-ci pesaient généralement plus de 100 kg pour une puissance relativement faible . Dès que Bernard Moteurs eut des moteurs adaptables et performants , c’est à dire après 1 950 , les principaux constructeurs français adoptèrent le moteur BM , beaucoup plus léger que ce qui existait précédemment sur le marché . Le W 610 de Bernard , par exemple , pesait seulement 36 kg . Les moteurs américains Brigg & Straton , Tecumseh , Clinton et Kohler furent aussi exploités sur motoculteurs , puis sur motobineuses . Les moteurs diesels Hirth , Sachs , Faryman , Hatz , firent leur apparition sur le marché dès 1960 , et Continuer la lecture de Moteurs de motoculteurs

Transmissions de motoculteur

Les motoculteurs sont appelés à effectuer des travaux multiples, et ils disposent d’une puissance relativement faible , aussi l’ étagement des vitesses est important .

Les vitesses du motoculteur s’ échelonnent aujourd’hui de 0,5 à 15 ou 20 km/h , mais à l’ origine, les premiers matériels avaient une vitesse d’ avancement de 0,9 à 2,5 km/h sur Somua C2 .

La plupart du temps , l’ embrayage est de type automobile monodisque  » férodo  » , mais certains utilisent des embrayages à cône ( Somua ) , à disques acier dans l’ huile ( Energic ), d ‘autres des embrayages multidisques à sec , comme Rapid , MotoStandard . L’ Continuer la lecture de Transmissions de motoculteur

Structure du motoculteur

La conception du motoculteur a été influencée par les origines professionnelles et régionales des constructeurs .

Staub et Somua , par exemple , situés en région parisienne et proches des maraîchers de la ceinture verte de Paris , sont déjà fabricants d’ engins mécaniques quand ils construisent leurs premiers motoculteurs . Ils utilisent les sous-ensembles automobiles de l’ époque , auxquels ils sont habitués . Le châssis est constitué du carter boîte-pont qui comprend tous les organes de transmission , essieu-moteur , déclabotage ou différentiel blocable , les freins, les demi-arbres sur lesquels sont montés les moyeux réglables qui permettent d’ élargir la voie selon les profondeur et largeur de Continuer la lecture de Structure du motoculteur