Histoire de la tronçonneuse

Les tronçonneuses que nous connaissons actuellement sont le fruit d’une longue histoire qu’il est utile de rappeler . C’est vers le milieu du 19ème siècle que l’on cherche à mécaniser le bûcheronnage , alors effectué exclusivement à la cognée et à la scie à main à 2 hommes appelée , passe partout .

Cela donna lieu à de nombreuses fabrications hétéroclites , tel un modèle à 2 hommes , actionnant un mécanisme alternatif , mais qui fut très vite abandonné parce que plus pénible que le passe-partout . Plus tard , certains ont également imaginé d’ utiliser la machine à vapeur pour actionner plusieurs organes de coupe à lame alternative , mais sans beaucoup de résultats .

C’est seulement à l’ apparition des moteurs thermiques et électriques que les travaux des inventeurs se concrétiseront . Trois noms émergent de la quantité d’artisans qui ont oeuvré à la réalisation d’une machine fonctionnelle : Charles Wolf , Andreas Stihl , et , à un degré moindre , A.V. Westfelt

C’est en 1910 , aux Etats Unis , que Charles Wolf , associé à Franck Redman , créé la première scie à chaîne portable , d’après une idée des techniciens de la société Potlatch Lumber Company , qui avaient construit une scie à moteur électrique , sans la breveter .

En 1920 , 3 modèles à moteur électrique de 1,5 ch seront commercialisés . Le développement du moteur thermique va favoriser la vulgarisation des machines et la Reed Prince Co de Charles Wolf voit le jour en 1931 . Entre 1925 et 1940 , d ‘autres firmes américaines développèrent des fabrications d’ après les idées de Wolf , mais sans persévérer sur le marché .

Andras Stihl est considéré à juste titre comme le père de la tronçonneuse ou scie portable . Il fonde sa société à Stuttgart en 1926 et commence par produire des scies à chaînes animées par moteur électrique , destinées au tronçonnage des bois sur parc de stockage . Très vite on lui demande un engin plus mobile pour l’ abattage en forêt , mais les moteurs de l’ époque sont lourds et encombrants , ce qui conduit Andreas Stihl à rechercher un compromis machine / moteur . Il mettra 2 ans à réaliser une machine à moteur thermique . La scie modèle A pèse 46 kg avec un moteur de 340 cm3 et une coupe de 80 cm , et est déjà équipée d’une chaîne à gouges inspirée des travaux de Wolf .

A.V Westfelt , de la société Arvid Lind à Stockholm , construit la Sektor en 1916 . Cette machine possède un moteur indépendant sur trépied qui actionne un flexible , transmettant l’ action à un pignon par un renvoi d’ angle . La chaîne est à denture droite et tendue par des galets aux extrémités du triangle . L’ utilisateur guide l’ engin par un cadre en demi-cercle . Si cette machine prototype n’a jamais été commercialisée , elle donna des idées aux autres aspirants constructeurs .

Ainsi en Allemagne , en 1919 ,la société Gerber réalise la première scie portative à moteur fixé sur le mécanisme de coupe . Un cadre triangulaire sert de fixation au moteur fixé sur le mécanisme de coupe . Un cadre triangulaire sert de fixation au moteur et de chemin de passage à une scie à ruban . Pendant ce temps , en 1927 , Emile Lerp et Alfonso Lange , qui ont créé une société de mécanique à Hambourg , mettent au point leur 1ère tronçonneuse à chaine , et l’ essaient sur le mont Dolmar en Thuringe , ce qui donnera le nom à la marque . C’est une machine semi-portative ; le moteur fixé sur trépied entraîne une chaîne d’un mètre , le tout pesant environ 35 kg . En France, la société PPK créée en 1944 par Pierre-Paul Klomp à Courbevoie , s’ était orientée vers la fabrication de moteurs industriels légers , ce qui lui permit de présenter une machine à 2 hommes en 1945 , moteur de 250 cm3 , guide de 1,50 m , pour un poids de 60 kg . La société Rexo à Thiers fabriqua des modèles d’un poids de 50 kg . Moins connue , la société Vamo-ABG construisit des machines à moteur électrique et à moteur thermique , destinées aux professionnels carriers et scieurs.

Une réflexion au sujet de « Histoire de la tronçonneuse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *