Marché du motoculteur 1945-1960

La période 1939-1945 a freiné la fabrication des matériels dans toute l’ Europe en guerre, et avec la pénurie de carburant , on est revenu à la méthode ancestrale pour les travaux du sol avec traction animale .

Certains imagineront des gazogènes adaptables sur motoculteurs , comme sur les autres véhicules . Le motoculteur Staub en constitue un exemple . D’autres essaieront d’ adapter un moteur électrique , comme Siemens-Bungartz en Allemagne et Somua en France .

Dès 1945 , sous l’ impulsion du plan Marshall , les tracteurs américains arrivent par bateaux entiers , et nombreux sont les industriels français qui multiplient les fabrications de tracteurs . L’  agriculture traditionnelle se modernise à un rythme effréné , bouleversant toutes les pratiques culturales . De leur côté , les constructeurs de motoculteurs qui ont pu maintenir une activité pendant cette période accélèrent leur production malgré le contingentement des matières premières ( il faut des bons-matière pour obtenir un moteur ou un matériel ).

D’après les statistiques révelées par Rémi Carillon , il s ‘est fabriqué et vendu 1991 motoculteurs en 1946 , chiffre qui passe à 3685 en 1947 , et à 11 000 en 1955 , ce qui montre la rapide évolution de la clientèle , à la fois agricole et particulière . Quoique contingentées à l’ importation , les marques allemandes et italiennes entrent sur le marché entre 1955 et 1960 et élèvent le chiffres à 28 000 en 1960 . Après l’ ouverture des frontières décidée par le traité de Rome , les ventes s’accélèrent encore .

2 réflexions au sujet de « Marché du motoculteur 1945-1960 »

  1. Messieurs, je recherche une documentation sur le moteur REXO des années 1960; pouvez-vous me renseigner ? Merci et salutations F.Rigeade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *