Motofaucheuse

La motofaucheuse est une machine automotrice qui actionne une barre de coupe frontale pour faucher les fourrages . Sa conception est semblable à celle du motoculteur : moteur et boite-pont , avec dispositif de fauchage fixe ou amovible à l’ avant .

Le dispositif de fauchage est un mécanisme à excentrique qui produit le mouvement alternatif actionnant la lame de coupe . Au départ , mes machines étaient monovitesse . Aujourd’hui elles sont généralement à 3 vitesses avant et une arrière avec débrayage de la prise de force .

Equipées de roues en fer à l’ origine , et parfois de disques antidérapants pour le Continuer la lecture de Motofaucheuse

Caractéristiques des motobineuses

La motobineuse est un engin léger à moteur, hybride de motoculteur , qui se propulse par les outils en prise directe sur le sol , en lieu et place des roues .

La motobineuse était destinée à l’ origine à l’ ameublissement du sol après labour en remplacement de la herse et du cultivateur . La motobineuse a très vite évolué dans son utilisation , binage des plants chez les maraîchers et les pépiniéristes , bêchage grossier dans les vignes et les vergers en coteaux difficiles d’ accès . C’est pourquoi on la retrouve sous plusieurs appellations : houe rotative , motohoue , motobineuse , motobêche , rotobineuse , etc .

Rapidement, sa polyvalence et la facilité d’ adaptation des outils par un non-initié en ont fait un engin séduisant pour l’ utilisateur particulier , même si les Continuer la lecture de Caractéristiques des motobineuses

Motobineuse

La première houe rotative connue est la Rapid , machine suisse créée dans les années 1930 . En france en 1939 , Georges Staub construisit une motobineuse jamais commercialisée , tant cet engin lui paraissait inadapté au marché du moment .

La Rapid sera importée par MotoStandard après 1950 et servira de base aux constructions de la marque par la suite . C’est à cette époque qu’  apparaissent les cyclomoteurs et avec eux les petits moteurs deux temps qui vont favoriser l’ adaptation aux motobineuses légères .

On peut citer par exemple JLO , Sachs , NSU , Hirth , adaptables sur Agria et Hako en Allemagne , tandis que Solo avec son Klein Motoren et MotoStandard utilisent leurs propres moteurs .

En France, les constructeurs de moteurs de cyclomoteurs Continuer la lecture de Motobineuse

Moteurs de motoculteurs

Au début, certains utilisèrent les moteurs monocylindriques de motocyclettes de l’ époque , mais très vite chacun se résolut à construire son propre moteur , comme Staub , Energic , Somua , et Stafor pour les motofaucheuses .

Ceux-ci pesaient généralement plus de 100 kg pour une puissance relativement faible . Dès que Bernard Moteurs eut des moteurs adaptables et performants , c’est à dire après 1 950 , les principaux constructeurs français adoptèrent le moteur BM , beaucoup plus léger que ce qui existait précédemment sur le marché . Le W 610 de Bernard , par exemple , pesait seulement 36 kg . Les moteurs américains Brigg & Straton , Tecumseh , Clinton et Kohler furent aussi exploités sur motoculteurs , puis sur motobineuses . Les moteurs diesels Hirth , Sachs , Faryman , Hatz , firent leur apparition sur le marché dès 1960 , et Continuer la lecture de Moteurs de motoculteurs

Transmissions de motoculteur

Les motoculteurs sont appelés à effectuer des travaux multiples, et ils disposent d’une puissance relativement faible , aussi l’ étagement des vitesses est important .

Les vitesses du motoculteur s’ échelonnent aujourd’hui de 0,5 à 15 ou 20 km/h , mais à l’ origine, les premiers matériels avaient une vitesse d’ avancement de 0,9 à 2,5 km/h sur Somua C2 .

La plupart du temps , l’ embrayage est de type automobile monodisque  » férodo  » , mais certains utilisent des embrayages à cône ( Somua ) , à disques acier dans l’ huile ( Energic ), d ‘autres des embrayages multidisques à sec , comme Rapid , MotoStandard . L’ Continuer la lecture de Transmissions de motoculteur

Histoire de la clientèle des motoculteurs

Historiquement, on distingue principalement 3 catégories de clients de motoculteurs  .

Les maraîchers , situés principalement autour des grandes villes et qui exploitent des surfaces moyennes de 1 à 5 ha . On y travaille en famille . Les labours se font avec le cheval , mais les semis ,  binages et récoltes sont manuels . Les outils de binage et de buttage sont fabriqués par les artisans locaux . Là , la motorisation a été rapide , le motoculteur étant l’ engin le plus approprié pour labourer et ameublir le sol avec la fraise . Plus tard l’ équipement a été complété par la houe rotative et la motobineuse . Cependant , Continuer la lecture de Histoire de la clientèle des motoculteurs

Premiers motoculteurs

Les premiers engins de l’ époque étaient confondus dans leur dénomination , mais très vite on admit que le motoculteur était un tracteur mono-axe ( un seul essieu ) muni de mancherons pour la conduite par un piéton .

On attribue généralement l’ antérioté du motoculteur européen au suisse Konrad von Mayenbourg en 1912 . Le constructeur imagina l’ émiettement du sol par « brassage » avec des outils rotatifs actionnés , en lieu et place des outils tractés à dents , utilisés jusqu’ alors . Cet engin à 3 roues à fraise rotative sera construit également par Siemens en Continuer la lecture de Premiers motoculteurs